Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 09:59

Article lu ce matin. Une maman a rejoint le groupe facebook des professeurs des écoles et a relevé certains propos abérants de ces instits qui s'occupent de nos enfants. :o

L'éducation nationale va de pire en pire!

IL ferait mieux d'inspecter plus souvent les instits et surtout leurs élèves.Ils seraient surpris de voir que le niveau est vraiment bas et que les instits ne sont pas à la hauteur. J en ai rencontré quelques uns (rares malheureusement!) qui étaient vraiment formidable et qui se remettaient toujours en cause pour aider au mieux l'enfant dans ces difficultés. Cette instit nous disait toujours: "si un enfant n'y arrive pas, ce n'est pas lui le problème,mais moi. IL y a quelque chose qui ne va pas dans ma manière d'enseigner." Une instit vraiment formidable. Quelques autres ont suivi, mais très peu lui arrivait à la cheville. Et alors les professeurs des collèges et lycées.....J'ai dû en croiser maximum qui étaient de bons professeurs. Et comme je dis toujours, on se rend compte si un enseignant est bon ou pas, quand il a en face de lui un élève DYS. qu'il lui donne envie d'apprendre, communiquer et surtout quand les parents ne sont pas obligés de passer derrière lui pour refaire tout le cours.

Un de mes dyspraxique, TDAH, une année, a eu une professeure de français, sévère, donnant beaucoup de travail et sachant tenir sa classe. Cette enseignante était très bien passée avec son frère aîné, et là,j'avais un peu peur pour lui. Mais au final, il l'a beaucoup apprécié, a réussi son année, a progressé et je ne reprenais pas tous les cours.

Et je pourrai en citer encore quelques uns comme cela. Mais des personnes formidables rares, à mon grand regret!

Car je suis souvent tombée sur des enseignants rabaissants les enfants, se moquant d'eux, être agressifs voir violents (pas avec les miens heureusement pour eux, car ils ne savent pas qui ils ont en face et j'aurai porté plainte de suite!), disant des gros mots aux enfants ou insultant les parents, (Là par contre, ils ont eu à s'expliquer devant nous et aussi devant le principal.....), répondant au téléphone ou répondant à leur sms en classe, ou buvant leur café alors que les élèves n'ont pas le droit de boire un peu d'eau.....

Donc l'éducation nationale devrait plutôt surveiller leurs enseignants et leurs actes.....

Voici une partie de l'article:

"Ce matin a eu lieu la tant attendue conférence de presse de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'éducation nationale, au sujet de l'instruction en famille et des écoles hors contrat.

Sans surprise, voici ce qui devrait changer:
Evaluer le niveau, vraiment?

Les exercices oraux et écrits destinés à évaluer le niveau des enfants instruits en famille posent plusieurs problèmes:

-l'éducation nationale ne peut pas être à la fois juge et partie. Pour évaluer la qualité de mon pain maison, je n'irai pas demander son avis au boulanger de ma rue. Pourtant mon pain est une tuerie je vous assure!

-ils vont à l'encontre de la liberté éducative. (........)


-mettre en situation d'examen un enfant de 6, 7 ans.... est-ce bien raisonnable? Imaginez-vous à cet âge, dans des lieux inconnus, avec des étrangers, avec pour épée de Damoclès une scolarisation forcée... Pensez-vous que ce soit adapté pour un petit?
Les parents d'élèves accepteraient-ils que leurs enfants scolarisés en primaire passent un examen annuel dans les locaux de l'académie pour "évaluer leur niveau", avec changement d'établissement à la clef en cas de ratage?

-des exercices donnés par une tierce personne ne peuvent absolument pas estimer correctement le niveau d'un enfant. Si vous demandez à mon enfant de CP de réciter l'alphabet il en sera bien incapable, même s'il lit parfaitement, parce que nous ne l'apprenons qu'en ce1 (pour les recherches dans le dictionnaire). Et si vous demandez à mon fils de 9 ans de "souligner les noms noyaux puis de barrer les expansions du nom superflues" ou d' "enrichir les groupes nominaux", vous risquez de croire qu'il n'a jamais fait de grammaire, alors qu'il fait chaque jour de l'analyse logique et de l'analyse grammaticale, ce qui est autrement plus poussé. Enfin récemment un de mes enfants a été hospitalisé et nous avons dû composer avec l'envahissante "directrice de l'école de l'hôpital", choquée parce qu'en ce1 il ne savait pas écrire toutes les lettres CAPITALES pour remplir son exercice-mot croisé. Il sait parfaitement les lire mais en ce1 il n'a jusqu'ici écrit qu'en cursives. Nous verrons les capitales vite fait en cm1, pour la géométrie.

Nous travaillons juste différemment: nous n'employons ni la même terminologie, ni les mêmes méthodes. Je ne suis pas certaine qu'un test écrit ou oral, totalement arbitraire (contrairement à un examen national dont les attendus sont fixés au préalable), sans savoir ce que nous avons fait et comment nous travaillons, puisse refléter le niveau réel des enfants instruits en famille.

L'éducation nationale est-elle qualifiée pour apprécier la qualité de l'instruction en famille?

Je tomberai peut être sur des gens formidables, respectueux et ouverts d'esprit. Mais désormais il va falloir vivre avec l'idée que ce sont peut être aussi ces guignols là qui viendront juger notre instruction en famille (extraits choisis, tirés du groupe Facebook tous professeurs des écoles"):


"Bonjour dans ma classe il n'y à aucun livre pas de coin bibliothèque je voudrai donc prendre un abonnement"

"Dans ma nouvelle école, il y a très peu de livres (une bibliothèque quasiment vide et aucun livre dans la classe...). Il est donc difficile de proposer aux élèves des livres à lire."


"Un parent d'une de mes élèves a agressé verbalement un autre de mes élèves dans l'enceinte de l'école (menace de mort, de venir chez lui et intimidation physique).Que leur dire ? "

"vous êtes à jour dans vos programmes ?"
réponses par dizaines: "Meuh non! Mon inspecteur m'a dit plusieurs fois que c'est utopique de penser boucler le programm
e!"

"On a copié Promettre au passé composé avec le pp : "promi", je les ai corrigés et ça ne m'a absolument pas choquée"

"Connaissez-vous des versions de contes "non sexistes" ? Par exemple, le Petit Chaperon Rouge avec pour héros un petit garçon si joli que tout le village l'aimait ? Le Petit Poucet incarné par une fille petite mais extrêmement malicieuse ? Ainsi que des contes avec des amours gays ? Une fois une élève m'avait apporté "La princesse qui n'aimait pas les princes", c'était très mignon, la princesse tombait amoureuse d'une fée, aucun prince ne l'intéressait vraiment."
-"Boucle d'Ours ! Un petit ours qui veut se déguiser en Boucle d'Or pour un carnaval, mais Papa Ours n'est pas d'accord... Et c'est lui qui termine déguisé avec une perruque blonde et une robe rose, il est top !"

"j'ai lu avec mes MS/GS, le livre "Poupoule" de Loufane où la petite poule est amoureuse mais pas du coq comme toutes les autres. On découvre progressivement et c'est confirmé à la fin que la poule est amoureuse du renard."

" je suis contre ces gens qui refusent l'instruction républicaine afin que leurs enfants ne soient pas mélangés avec la racaille du peuple et les enseignants incompétents dans des écoles où leurs enfants seront de temps en temps sanctionnés ou où les méchants vaccins sont obligatoires."

"Pour le spectacle de fin d'année, les élèves ont commencé à apprendre le contraire de tout des orgres de Barback, il y a des gros mots dedans con et cul .... Est ce que les parents du groupe ca vous choque?"
-"J'ai fait ça avec une chanson de Mika tout en expliquant aux élèves que le mot connard je savais qu'ils connaissaient mais que devant leurs parents c'était pas très corre
ct"

"Je suis dans une école avec un public de zep en CE2, un tiers de ma classe sait à peine déchiffrer, et a de grosses difficultés en mathématiques."

"j'ai un cm1 non lecteur, deux ce2 non lecteurs aussi et qui ne veulent pas rentrer dans les apprentissages, des élèves en grosses difficutés. je suis épuisée et je ne parviens pas à m'y retrouver."

"Je veux mettre en place un rallye lecture Max et Lilli l'an prochain pour mes CE1"

"J'aurai un CM1 assez faible avec des élèvesNON lecteurs et des élèves NON francophones.Comment gérez-vous la classe pour que tout le monde avance?"

"Horrible ma classe!!!! Les ce1 pas autonomes et non lecteurs...et des d'élèves vilains.. Ou des cas..."

"Une vigilance égale pour tous les enfants de la nation": vraiment?

Mme Vallaud-Belkacem a terminé son discours en se félicitant que tous les enfants de la nation bénéficient bientôt d'une même vigilance concernant leur droit à l'éducation.

A titre de rappel... les enfants scolarisés dans les écoles de la république ne sont absolument jamais inspectés. Seuls les enseignants peuvent l'être, et encore puisque ces inspections sont facultatives! Un enseignant de l'éducation nationale peut tout à fait, aujourd'hui en France, refuser de se faire inspecter. Son augmentation de salaire sera certes un peu plombée, mais c'est son droit. Il ne sera pas mis à l'écart pour autant et continuera d'enseigner.

Je résume:

-l'éducation nationale n'a aucune obligation de résultat. Elle en impose en revanche une aux écoles hors contrat et aux familles pratiquant l'école à la maison.

-d'ailleurs heureusement pour elle étant donné ses résultats ( moins de 80% des jeunes de 16 ans sont "des lecteurs efficaces". Chiffres japd.)

-ses enseignants sont en moyenne inspectés tous les 5 ans et ces inspections sont facultatives.

-en cas de mauvaise inspection ils continuent à sévir sans aucune conséquence.

-le prof de votre enfant peut parfaitement exercer en ayant un casier judiciaire. C'est "à l'appréciation de l'administration". Dans les faits, faute de moyens, les casiers des enseignants ne sont presque jamais contrôlés. En 2015, 27 enseignants ont été radiés pour faits de pédophilie: la plupart d'entre eux a sévi durant plusieurs années.

-enfin, 700 600 élèves scolarisés dans les écoles de la République sont victimes de harcèlement. 383 000 enfants le sont "sévèrement". C'est un enfant sur 10, et c'est eux qui le disent.

Alors non, Madame Vallaud Belkacem, la vigilance aujourd'hui est loin d'être égale pour tous les enfants de la nation. "

Sur ce, bonne journée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cendrillon
commenter cet article

commentaires

Ma Présentation

  • : Le scrap de Cendrillon
  • Le scrap de Cendrillon
  • : Le Scrapbooking de Cendrillon.
  • Contact

Une petite pause !